2012, Pauline Larrieu

Pauline nous raconte aussi son stage à Buenos Aires. Elle a écrit en occitan du Bearn.

« Adishatz,

A l'ivern 2012, qu'èi aprés qu’èri recebuda per passar un semestre d'estudis en Argentina entre julh e deceme de 2012. Que n’èi parlat dab amics deus pairs, e quauqu'uns que m'an dit de préner contacte dab los Larradets, permor que coneishèvan plan l'Argentina e dilhèu que'mpoderén balhar conselhs... Que'us èi donc contactats, e qu'èi aprés l'existéncia d'aquestaassociacion [...] Hèra simpatics, que m'an balhat contactes de monde qui viven en Buenos Aires. Deu men costat, dab l'escòla e los ancians estudiants, qu'avèvi tanben quauques contactes, que m'an ajudat, notadament per trobar un apartament. Hens los contactes de l'Associacion, que i avèva la familha Barrenetchea, un parelh dab mainats (adara tres !) E com viengón en Francia, los mens pairs que’us encontrèn un ser en los invitar a sopara casa [...]. Aqueth purmèr encontre, quitament si jo n\'èri pas a casa (mes a Tolosa peus estudis), que permetó aus pairs de n’apréner drin mei suu país e sus Buenos Aires (la mair qu'avè drin paur de’m deishar partir en ua tan gran vila shens saber arren de l\'endret). [...] De mei, la mia familha (pairs et sòr), qu\'avèvan previst de viéner dab jo e de viatjar pendent duas semanas abans que comenci los cors a l\'universitat. [...] D\'aqueste manèra, qu’èm demorats en contacte regular dab los Barrenetchea, per mail... Quan arribèm a l\'aeropòrt lo 16 de julh, Patricio que’ns viengó cuélher dab l’auto e que'ns miè dinc a l'hotel. Que'ns prestèn un celular entà comunicar. Que’m guardè tanben los aharspendant las prumèras duas semanas, per’mor lo lendoman, que partivam tau nord oeste de l'Argentina. Abans que los pairs ne se’n tornèssen tà casa, que ns’invitèm a un asado incrediblement bon ! Aquesta purmèra descubèrta de la carn argentina ne’s desmbromba pas ! Jo que soi demorada en contacte dab eths, que m'ajudadèn quan e’m soi installada vertaderament en Buenos Aires, [...] e que m'expliquèn quin fonctionava lo sistèmi de la moneda... L'economia argentina qu'ei drin especiau : peu moment, que i a duas tipes de cambi, un oficiau e un "blu" e que m'expliquèn quin har au miélher. Pendent los mes qui demorèi en Buenos Aires, qu’anèi regularament véder au Patricio au tribalh (au centre de la villa, suu camin de la mia universitat). Que viatgèi hèra pendent aquestes mes (Peninsula Valdes, Iguazu, Cordoba, Rosario, Mendoza...) e que'm balhèn conselhs sus las causas de véder, quin m'organizar... Que’m convidèn a dus autes asados, e qu’anèi tanben au restaurant dab Patricio e las personas dab qui tribalha. Entà l'arremerciar que l'ajudèi drin sus un projecte de tribalh qui avèva. Com aimi hèra l'equitacion, Patricio que'm hasó encontrar un amic deu son pair qui hè polo e qui a mantuns chivaus, en periferia de Buenos Aires ! Qu'estó un deus moments mei ginhècs deu men viatge : qu'ei vist las partidas de polo, entrainat los chivaus abans las partidas... E la setmana d'après qu'estoi quitament invitada a véder la proprietat de l'òmi e que i entreinèi los chivaus tot lo dia dab eth, que hasom un asado gigant dab los òmis qui tribalhavan acerà !! Los chivaus qu'èran hèra beròis ! Per jo, qu'èra quasi lo paradis!! [...] Abans d'arribar en Argentina, n'avèi pas pres conciencia vertaderament de l'amplor de l'imigracion biarnesa y vasca, mes acerà, en Buenos Aires, qu’anèi a un hestenau de la cultura vasca : INCREIBLE! Que i avè centenas de personas, musica, danças, contes, axoa, e tamben ua asociacion com la vòsta, mes tau Pais Basco. Quan disèvi que vienèvi de Pau, mantuas personas que’m demandèn si coneishèvi lo lor vilatge d'origina... Qu'èri hèra contenta de véder quin las culturas e's mantienen acerà dab ua fòrça que nosautes n'avèm pas tostemps per noste: qu'ei medish dançat quauques sauts biarnés ! E plan segur, tots qu'an lo bonet! Que m'ei medish arribat d'encontrar personas qui avèvan ancestres biarnés en parlant dab las personas au ras de jo hens los bus ! Au finau qu'èi passat quauques mes incredibles de descubèrtas e lo contact deus Barrenetcheas qu'èra un encontre gignèca qui m'a permetut de véder e de víver causas que n'averí jamei hèit shens los conéisher! Per tot aquò, dab aqueste petit mot qui conta las aventuras meas, que v’aimarí arremerciar de m'aver balhat contactes e conselhs... Adara que soi au Canada, e a còps, qu'arregrèti drin la holia de Buenos Aires, mes totque's passa hèra plan medish dab lo hred!" [..] Potons dab plen de nèu ! Paulina

Haut de page Haut de page

Petites annonces

  • PALMARÈS DU CONCOURS DE NOUVELLES des 20 ans

    Nous avons reçu 4 nouvelles en espagnol (3 argentines, 1 d’ici; tous adultes); 6 nouvelles en français (3 d’Argentine, 3 d’ici, 1 moins de 18 ans) 3 nouvelles en occitan (2 adultes, 1 de moins de 18 ans). Les jurys: Espagnol : Marielle Nicolas, Sonia Cutri; Français : Ariane Bruneton , Jean François Laborde, Jean Puyade; Occitan: Philippe Biu, Jean-Luc Landi. Les jurys ont communiqué leur choix.

    Pour les textes en espagnol c’est VOLVER d’Ana LABARONNIE qui a été choisi

    Pour les textes en français c’est À L’ORIGINE de Maryse ESTERLE
    Et UNE TRADITION DE FAMILLE de Francisco Macias BARON pour les moins de 18 ans

    Pour les textes en occitan c’est PÈIR/PEDRO de Jean Pierre DARRIGRAND
    Et pour les moins de 18 ans c’est MI LUGAR EN EL MUNDO œuvre collective de Alix Mallet-Baucor, Octavie Cardeilhac-Charbonnier et Eric Ruiz

    Le conseil d’administration a décidé de publier toutes les productions en mettant en valeur celles qui sont primées. Une préface et des notes de la rédaction préciseront le contexte de ces écrits. Des illustrations y seront inclues ainsi que les paroles d’une chanson des Pagalhós. Le recueil sera imprimé à 250 exemplaires. Nous travaillons à cette réalisation.

  • ASSEMBLÉE GÉNÉRALE 2016, LE 30 AVRIL à MONEIN

    Le 30 avril se déroulait à Monein la vingtième assemblée générale des Amis de l'AFAB. Cette vingtième année de l'association a été très active comme en témoignait le rapport présenté par le secrétaire. Les actions pour faciliter les échanges entre habitants des deux pays ont ponctué 2015 et notons parmi eux le voyage d’une classe du Lycée Saint Cricq jusqu'à Buensos Aires et Mar del Plata. L’AFAB a aussi dignement fêté son anniversaire. Exposition, conférence et lecture de lettres avec le Méliés et sauts béarnais et tango avec Menestrèrs Gascons et Tangueando ont rythmé ces festivités dont l’aboutissement fût un repas à la villa St Basil’s avec un un concert de guitare. Puis la réunion des membres de l’AFAB se terminait en évoquant de nombreux projets à venir dont elle confiait la réalisation au nouveau conseil d'administration avant de partager la traditionnelle poule au pot à l’Estaminet. Bientôt en ligne le compte-rendu.


Tout consulter

Nous contacter

Merci d'utiliser le formulaire suivant afin de nous contacter.
Contacter l'association